• Église Notre-Dame-de-Bon-Secours de Neuvizy

     

    En 1752, lors de la découverte miraculeuse de la statuette de la Vierge dans les bois par des enfants se rendant au catéchisme, l’église de Neuvizy a plus l’aspect d’une chapelle que celui d‘une église. Le village devient un lieu de pèlerinage très fréquenté et de nombreuses guérisons s’y opèrent.

    Face au succès des pèlerinages réorganisés après la Révolution, à partir de 1818, par les abbés Sommé et Maurice, c’est l’abbé Valentin, leur successeur, curé de 1864 à 1876, considérant que la vieille église de Neuvizy en ruine n’est digne, ni des foules qui s’y pressent, ni du culte à la Vierge qui décide donc de la remplacer par un édifice à la hauteur et à la dimension des manifestations qui se déroulent régulièrement au village.

     

    C’est en 1865 que le projet voit le jour. La nouvelle église aura une orientation différente de l’ancienne, qui était-elle en travers.

     

    L’abbé VALENTIN sera le bâtisseur de l’église que nous connaissons de nos jours.

     

    La première pierre fut posée en présence  de
    10 000 pèlerins.
    Bâtie par l'architecte Jean-Baptiste Coutys de Sedan dans le style ogival du XIIIe siècle, l'église est une copie en plus petite de Notre Dame de Paris.
     
     

    L'ensemble est harmonieux avec ses trois nefs séparées de lignes de colonnes cantonnées, son transept et son chœur, largement éclairés par des rosaces et des baies géminées.

    L'église possède de puissants contreforts, deux tours qui s'élèvent majestueusement au-dessus du village et des bois environnants.

     En 1867, le gros œuvre est pratiquement terminé.

     

    En 1876, au décès de l’abbé VALENTIN, il reste beaucoup à faire en dépit de la générosité des fidèles, maintes fois sollicités.

     

    Ce sont les abbés MALTOT de 1876 à 1879, J.B Fournaise de 1880 à 1884, R.P. Robert de 1884 à 1889, Edouard LALOUETTE de 1889 à 1901 et Auguste LAGNEAUX de 1901 à 1928 qui devront y travailler.

     

    Ils mettront tout en œuvre, chacun à sa manière, afin que la construction de l’église puisse être achevée.

     

    La foi et la détermination de tous ces prêtres apporteront beaucoup à Neuvizy, toujours dans la même optique que l’abbé Valentin et, avant lui, l’abbé Maurice, ce qu’ils avaient ressentis comme une mission essentielle : accueillir, apaiser et évangéliser tous les pèlerins, canaliser leur ferveur.

     

     

    Les vitraux furent posés entre 1876 et 1897.

     

    En 1914 - 1918, les cloches et les cuivres ont été enlevés par l’ennemi.
     Il faudra attendre 1924 pour voir la pose de la rosace du portail.
     
    Pour permettre l’accueil des pèlerins, un bâtiment « l’abri du pèlerin » a été construit.
    En 2002, pour le 250ème anniversaire de la découverte de la statuette de la Vierge Marie, le chemin marial et l’église ont été aménagés, un orgue et un nouveau chauffage ont été installés dans l’église.
     
    En 2009, des travaux ont été réalisés pour permettre l’accès des handicapés à l’église, sur le côté, et nettoyer sa façade.

     Depuis 1752, de nombreuses guérisons se sont opérées. On peut en juger d’après le nombre des exvoto qui tapissent les murs de la « basilique » actuelle.  

    Chaque année, les paroissiens de Notre Dame des Crêtes et les bénévoles de l'association pèlerinage de Neuvizy, mettent leur temps, leurs bras, leur foi et leurs cœur à la disposition de ce lieu de pèlerinage pour les pèlerins et les nombreux visiteurs.

     L’église de Neuvizy est magnifique, il suffit d’ouvrir la porte et de regarder, de s’imprégner des lieux, d’aller vers … de se mettre en route… d’aller là où quelqu’un nous attend.

    L’église est  ouverte tous les jours :

     du 1er avril au 30 septembre de 9h à 19h

    du 1er octobre au 31 mars de 9h à 17h


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique